L’Association des professionnels de la construction et de la rénovation du Québec prévoyait que 2021 serait l’année avec le plus de mises en chantier de rénovation résidentielle depuis 1987. Effectivement, 2021 fut l’une des trois années avec le nombre le plus élevé de nouveaux chantiers de rénovation résidentielle depuis 1955. Cette prévision autoréalisatrice est surprenante puisqu’elle est en corrélation avec une hausse fulgurante du coût des matériaux de construction depuis le début de la pandémie.

De ce nombre record de nouveaux chantiers en milieu résidentiel, près de la moitié sont destinés à des habitations locatives, ce qui a mené à un grand nombre d’évictions et de reprises. D’après le Regroupement des comités de logement et d’associations de locataires du Québec, les locataires québécois ont été touchés par une hausse de 50% du nombre d’évictions ou de reprises. Les propriétaires de ces logements repris avait principalement comme intention de rénover leur logement afin d’augmenter considérablement la valeur de location de celui-ci.

Tendances du marché dans la rénovation résidentielle

L’une des raisons ayant influencé les Québécois vers la rénovation résidentielle est le travail à domicile. Le télétravail est devenu avec la pandémie, une obligation pour plusieurs travailleurs(euse)s, mais il est aussi resté le moyen de travailler préféré d’une grande portion des Québécois. D’après Statistiques Canada, près de 40% des emplois peuvent ou pourrait s’exercer en télétravail. De plus, ce chiffre ne fait qu’augmenter avec l’éducation des travailleurs. Près de 60% des travailleurs titulaires d’un baccalauréat pourraient exercer leur emploi actuel à distance.

Ainsi, nous avons remarqué que la région de Montréal démontrait une augmentation du nombre d’acheteurs qui recherchent une habitation avec une plus grande superficie, dans le but de concevoir un bureau. En plus d’une demande augmentée pour de plus grandes propriétés, nous  constatons une hausse de la demande pour les habitations secondaires qui peut aussi se justifier par la difficulté et/ou la peur des déplacements en temps de pandémie.

D’après le rapport de la SCHL, en 2022 et pour les années à venir, le coût d’acquisition d’une propriété ainsi que celui de la rénovation résidentielle restera très élevé, mais rejoindra peu à peu la croissance moyenne des années antérieures. C’est vers la fin de 2023 et le début de 2024 que la croissance sera semblable à la moyenne passée du marché de l’immobilier au Québec.

Déménagement

Les déménageurs et locataires ne sont pas exclus des mesures sanitaires en temps de pandémie. Les frais de déménagements s’ajoutent aux nombreuses dépenses ayant augmenté en temps de crise. Les nouvelles exigences sanitaires et la forte hausse de la demande rendent cette expérience beaucoup plus dispendieuse pour les locataires.

Le Québec est déjà connu pour son fameux jour du déménagement, le 1er juillet, durant lequel 10% à 12% des déménagements de l’année auront lieu. Les entreprises de déménagement ont déjà de la difficulté à répondre à la forte demande durant l’été, ce qui sera accentuée durant la fin de la pandémie, car les nouvelles exigences rendent le processus beaucoup plus lent.

C’est pourquoi une éviction est encore plus difficile de nos jours pour un locataire. En plus de devoir se trouver rapidement un nouveau logement, celui-ci devra généralement payer plus cher qu’auparavant pour acquitter les frais de loyer et de déménagement.

Pénurie de logement

La crise du logement ne fait que s’empirer et le gouvernement démontre de plus en plus qu’il est conscient de la conséquence de cette pénurie de logements abordables au pays. Plusieurs organismes mettent de l’avant des plans pour la construction de 100 000 nouveaux logements abordables, ce qui deviendra très probablement un point majeur dans les futures élections à la fois fédérales, provinciales et municipales. D’après une coalition d’organismes mettant de l’avant ce projet, la construction de ces 100 000 logements permettrait à court terme de stimuler la croissance économique au pays et à long terme de lutter contre l’itinérance, le changement climatique et d’aider les Premières Nations.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement rappelle qu’un marché de l’immobilier équilibré se situe à 3% de taux d’inoccupation. Au Québec, ce taux était de près de 4,5% en 2016 et il a atteint près de 2% en 2019. Cela représente une énorme différence en très peu de temps, ce qui affecte grandement le portefeuille des Québécois qui paient depuis le début de la pandémie beaucoup plus cher pour le même type de logement.

Selon le Regroupement des comités de logement et d’associations de locataires du Québec, l’augmentation notoire du prix des loyers au Québec a poussé près de 200 000 foyers à dépenser plus de 50% de leurs revenus afin de payer leur loyer de plus en plus cher.

La rénovation résidentielle, une alternative à l’achat d’une propriété

Il est beaucoup plus difficile pour les nouveaux acheteurs de faire l’acquisition d’une propriété résidentielle qu’auparavant. Les Québécois ont connu durant l’année 2021 la plus forte augmentation du prix des propriétés résidentielles au Québec depuis 1980, autant pour les logements neuf que ceux existants. La normalisation des surenchères, qui étaient il y a peu de temps beaucoup moins communs, a elle aussi été observée depuis le début de la pandémie.

La rénovation résidentielle est un parfait investissement pour tout propriétaire qui souhaite augmenter la valeur de sa propriété. Malheureusement, le coût des matériaux ayant explosé depuis le début de la pandémie, cela nécessite une vigilance accrue afin de permettre un retour sur investissement rentable.

Selon Zillow, un site web de location de propriétés résidentielles, repeindre un logement peut augmenter la valeur de celui-ci de plusieurs milliers de dollars. De plus, le choix des couleurs est important, car dépendamment de la couleur, la valeur de la propriété aux yeux des acheteurs peut changer considérablement. Il faut éviter les couleurs trop rares ou trop foncées pour privilégier les couleurs contrastées & populaires telles que les teintes moins vibrantes qui ne plairont pas aux acheteurs qui ne se reconnaitront pas dans celles-ci.

Peinture DM Prestige, partenaire de rénovation

Pour vous aider à faire des choix plus éclairés en termes de peinture résidentielle intérieure et extérieure, Peinture DM Prestige vous offre un service adapté à vos divers besoins de peintre professionnel. Depuis 2008, l’entreprise satisfait ses clients à travers le territoire de la Couronne nord et sud, Laval et Montréal.

Peinture DM Prestige se spécialise dans le service haut de gamme de peinture résidentielle intérieure et extérieur. Pour obtenir un devis gratuit en 72 heures ou bien pour obtenir davantage d’informations sur nos services, contactez-nous dès maintenant et suivez-nous sur notre page Facebook.

Remettez de la couleur dans votre vie ! Peinture DM Prestige, l’art de la perfection.

Logo